Aller au contenu

Conseils d'experts

darwin-623194_1920.1

Charles Darwin et l’Industrie 4.0

Il y a plus de deux cents ans, Charles Darwin nous donnait sa théorie sur l’évolution des espèces ou communément appelée, « le transformisme ». Bien qu’à son époque, cette théorie se promenait déjà au sein de la communauté scientifique, Darwin fut l’un des premiers à exposer le principe de la transformation des espèces à travers le temps et leur environnement. L’arrivée de la transformation numérique au sein des organisations appelée aussi Industrie 4.0 ou la Quatrième révolution industrielle, nous ramène à cette théorie. Du fait que seuls ceux qui sont en mesure de s’adapter et de suivre le nouvel environnement du travail, qui s’installe plus rapidement que souhaité, demeureront compétitifs dans un environnement innovant.

L’appropriation de nouvelles technologies, la connectivité des données et des objets, les données massives à traiter, la cybersécurité,  la restructuration organisationnelle et finalement l’élaboration d’un plan stratégique numérique, pour ne nommer que ceux-ci, deviennent des éléments essentiels, qui permettent aujourd’hui de maximiser l’efficacité et l’efficience organisationnelle.

Dans cet ordre d’idée, l’Industrie 4.0 vise un partage des informations, de par un aplatissement de la hiérarchie des communications et l’ouverture à davantage d’implication des ressources internes; ainsi, les organisations se retrouvent à maximiser leur capital humain.

Le concept d’industrie 4.0 vise la fin du travail en silo

Les données doivent être au service de l’organisation et à qui elle représente une valeur ajoutée à l’accomplissement de son travail et non à l’individu responsable de les produire.

Les enjeux face à cette nouvelle révolution industrielle touchent plusieurs aspects internes des entreprises et surtout des PME; éventuellement cela nécessitera des expertises et des ressources qui sont actuellement peu présentes. Selon Espace conseils PME[1], les défis auxquels feront face les organisations sont les suivants :

  1. La connectivité des logiciels et des équipements, même des équipements déjà en place;
  2. La standardisation de normes et de processus qui facilite le partage des données;
  3. La réingénierie des méthodes de travail et des procédés;
  4. La gestion de la cybersécurité;
  5. L’accès aux spécialistes en technologie numérique;
  6. Le développement de nouvelles compétences.

Ces enjeux auront pour effet d’amener les entreprises à investir dans des solutions numériques, dans l’achat de nouveaux outils de travail et dans le développement des compétences des ressources internes.  Cette valeur ajoutée, qui sera créée par la force des choses, entrainera quant à elle, des changements dans les comportements opérationnels et organisationnels, enfin les gestionnaires pourront mettre leur énergie dans la proactivité et le passage à l’action plutôt qu’à l’analyse de multiples rapports.

Un nouveau modèle d’affaires, une maturité d’affaires

Souvent, un propriétaire d’entreprise vous dira qu’il ne peut tendre vers cette nouvelle ère, que ses ressources, sa réalité et l’environnement de son secteur d’activité font en sorte qu’ils sont encore loin du 4.0. Toutefois, vous regardez à côté et voyez ses compétiteurs qui travaillent en chantier avec des tablettes, votre serveuse prend votre commande avec un Ipad, la réceptionniste vous sorts vos rapports dans la minute qui suit, etc… À cet effet, il est important de voir comment l’intégration de nouvelles technologies peut transformer la rentabilité d’une entreprise, comment cette transformation enclenche une modification à la chaîne de la mission, vision et des valeurs de cette dernière ou comment cette transformation peut sauver une entreprise en perte de croissance.

En conclusion, l’industrie du 4.0 est à portée de toute organisation désireuse de se doter d’une organisation intelligente. Elle vient optimiser les processus et méthodes de travail, et ce, à tous les niveaux internes. Il s’agit pour les PME de s’adapter aux changements auxquels elles font face aujourd’hui et demain.

Pour de l’information supplémentaire en matière d’application, nous vous référons à la feuille de route créée par le gouvernement du Québec en lien ci-dessous :

https://www.economie.gouv.qc.ca/fileadmin/contenu/documents_soutien/gestion_entreprises/industrie_4_0/feuille_route_industrie_4_0.pdf

Nous vous invitons également à communiquer avec nos spécialistes si vous souhaitez en discuter.

[1] https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/outils/gestion-dune-entreprise/industrie-40/industrie-40-les-defis-de-la-quatrieme-revolution-industrielle/
Retour à la liste

Inscription à l'infolettre

Recevez de l'information et des offres privilégiées
Top

Inscription à l'infolettre

Recevez de l'information et des offres privilégiées