Aller au contenu

Conseils d'experts

Planification fiscale 2016

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D’ANNÉE: Quoi savoir pour diminuer vos impôts

L’année 2015 tire à sa fin et sachant que des actions prises avant le 31 décembre peuvent avoir une influence importante sur votre situation financière, voici quelques conseils utiles qui pourraient vous permettre de diminuer vos impôts personnels.

Propriétaire d’immeuble locatif résidentiel

Si vous êtes propriétaire d’un immeuble locatif résidentiel, vous devez, à compter de l’année 2015, produire des relevés 31. Ces relevés devront être remis à chacun des locataires ou sous-locataires au 31 décembre 2015. Les relevés 31 doivent être transmis à l’Agence du revenu du Québec et être remis aux locataires ou aux sous-locataires au plus tard le 29 février 2016.

Pour avoir droit à ce relevé, un locataire ou sous-locataire doit avoir signé un bail. Pour plus de détails, consultez notre article publié en novembre dernier.

Changement de statut familial

Votre statut familial peut influencer le calcul de différents crédits, tels que le crédit de solidarité, la prestation fiscale canadienne pour enfants et le paiement de soutien aux enfants reçu de la Régie des rentes du Québec. Que vous ayez un nouveau conjoint ou que vous vous soyez séparés durant l’année, vous devez aviser l’Agence du revenu du Canada et l’Agence du revenu du Québec le plus rapidement possible; vous ne devez pas attendre la préparation de vos déclarations de revenus.

Famille avec enfant(s) – Changements apportés en 2015

Les changements apportés, tant au fédéral qu’au Québec, pour les familles avec enfant(s) auront une incidence sur votre facture d’impôt au printemps 2016. En effet, le remplacement du crédit d’impôt pour enfant par l’augmentation de la Prestation universelle pour la garde d’enfant (PUGE) (imposable) et la contribution additionnelle pour les frais de garde à même vos déclarations de revenus peuvent entraîner de désagréables surprises.

Il faudra donc prévoir un coussin de sécurité pour payer ces impôts supplémentaires!

Actionnaire d’une société – choix de votre rémunération (salaire vs dividende)

À ce sujet, nous vous référons à notre article du mois de mars 2015. Ce dernier explique qu’il s’agit d’une décision qui n’est pas nécessairement simple et que plusieurs facteurs doivent être pris en considération afin de prendre la meilleure décision pour vous. Cette planification est d’autant plus importante en 2015 considérant certaines augmentations et baisses des taux d’imposition pour certaines tranches de revenus prévues par le gouvernement fédéral.

Report de la Pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV)

Le gouvernement fédéral permet le report volontaire de la PSV pour une durée maximale de cinq ans, soit entre 65 et 70 ans. Ce choix pourrait être intéressant si vous travaillez toujours et que vos revenus sont suffisants pour maintenir votre coût de vie ou encore si vous prévoyez avoir un revenu très élevé qui vous obligera à rembourser votre PSV. Pour chaque mois de report de la PSV, celle-ci est majorée de 0,6 %, pour un maximum de 7,2 % par année.

Déclenchement des pertes en capital pour annuler l’effet des gains en capital

Décembre est un mois idéal pour faire le grand ménage dans votre portefeuille de placement. Il pourrait être opportun de vendre des titres qui ont subi une baisse de valeur afin de compenser des gains réalisés en cours d’année. Ainsi, si vous avez vendu un bien au cours de l’année (terrain, chalet, placement, etc.) sur lequel vous avez réalisé un gain en capital important, vous pourrez déduire ces pertes et ainsi réduire votre facture d’impôt. Simple, mais efficace!

Madame championne des bons placements et Monsieur risque

Si un des conjoints possède des placements qui ont de bonnes performances et l’autre a pris des risques et que ses placements ne génèrent que des pertes, il pourrait être avantageux d’effectuer un transfert entre les pertes en capital de l’un et les gains en capital de l’autre.

Il faut bien planifier cette stratégie afin d’en bénéficier et prévoir un temps de détention minimum. N’hésitez pas à nous contacter.

Des paiements d’intérêts à un taux de 16 % non déductibles, ça vous intéresse ?

Réduire ses impôts implique aussi d’éviter les intérêts et les pénalités. Les gouvernements exigent de certains particuliers de payer leurs impôts par acomptes provisionnels trimestriels; il existe trois méthodes de calcul. Il est important d’utiliser la bonne méthode puisque les particuliers qui ne font pas correctement leurs acomptes provisionnels se voient imposer des intérêts sur les montants impayés. L’Agence du revenu du Québec fixe actuellement un taux d’intérêt de 16 % sur un acompte provisionnel en retard, sauf si plus de 75 % des acomptes provisionnels ont été faits à temps, auquel cas le taux est de 6 %. L’Agence du revenu du Canada applique en ce moment un taux de 5 % sur les acomptes en retard, et ce, jusqu’à ce que le particulier ait supporté 1 000 $ d’intérêt; par la suite le taux augmente à 7,5 %.

Contribution au REER

Contribuer à votre REER vous permettra de réduire votre revenu de l’année et, par le fait même, votre impôt à payer. Vous avez jusqu’au 29 février 2016 pour cotiser à votre REER pour 2015. Le maximum de cotisation pour l’année 2015 est de 24 930 $.

Nouveautés fédérales pour 2016

Le 7 décembre dernier, le nouveau gouvernement fédéral a tenu ses promesses et a prévu une réduction du taux d’imposition à 20,5 % pour le deuxième palier, soit les revenus des particuliers se situant entre 45 000 $ et 90 000 $, le taux est actuellement de 22 %. Il va également de l’avant avec son nouveau taux d’imposition maximum des particuliers à 33 % sur le revenu imposable qui excède 200 000 $. Ces nouveaux taux sont applicables à compter du 1er janvier 2016.

Retour à la liste

Inscription à l'infolettre

Recevez de l'information et des offres privilégiées
Top

Inscription à l'infolettre

Recevez de l'information et des offres privilégiées